À Riyad, Akhannouch en émissaire du rapprochement Maroc-Arabie saoudite

Souvent apaisé, le ciel des relations entre le Maroc et l’Arabie saoudite a été traversé ces dernières années par une vague de froid. En marge du Sommet de l’Initiative verte du Moyen-Orient (MGI) à Riyad, la visite d’Aziz Akhannouch semble sceller le réchauffement des relations entre les deux royaumes.

Par

C’était son premier voyage à l’étranger dans son costume tout neuf de chef du gouvernement. Lundi 25 octobre, Aziz Akhannouch a porté le message écrit du roi Mohammed VI qu’il a remis, lors d’une audience, au prince héritier Mohamed Ben Salmane, en marge de la tenue du Sommet de l’Initiative verte au Moyen-Orient, à Riyad, la capitale saoudienne.

Émissaire royal

Envoyé par le souverain, le troisième personnage dans l’ordre protocolaire marocain a assisté à l’audience en présence de Mustapha Mansouri, l’ambassadeur du Maroc en Arabie saoudite, et de Leila Benali, la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable. D’habitude dévolue au chef de la diplomatie marocaine, la mission d’Aziz Akhannouch a permis de suppléer l’absence du ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita, parti plaider la cause du royaume à…

article suivant

PLF 2022 : l’essentiel des amendements retenus en commission à la Chambre des conseillers