Le Maroc renonce à organiser la grand-messe du tourisme à Marrakech, les opérateurs en colère

Alors qu'il devait accueillir l'assemblée générale de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) à Marrakech, le Maroc a annulé l'organisation de cette grand-messe du tourisme post-Covid. Les opérateurs touristiques marocains ne décolèrent pas.

Par

musée de la place Jamaâ El Fna, au sein de l’ancien édifice de Bank Al-Maghrib, qui retracera l’Histoire de la place mythique du VIIe siècle à nos jours.

Pour Marrakech, cela devait être l’événement de la relance du secteur mais la situation sanitaire du Maroc a douché les espoirs des opérateurs touristiques du royaume. Un mois avant l’ouverture de la 24è assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le Maroc a renoncé à recevoir cette grand-messe du tourisme mondial post-Covid, prévue du 30 novembre au 3 décembre 2021 dans la ville ocre.

Madrid en lieu et place de Marrakech

Cette réunion bisannuelle, qui permet à l’organisation faîtière du tourisme mondial de décider de son budget, de sa programmation mais aussi de discuter des sujets importants pour le secteur, aura ainsi lieu à Madrid, qui a proposé de recevoir le sommet tout en maintenant les dates prévues. “L’Espagne sera le pays hôte après la renonciation des autorités marocaines et la demande expresse de l’OMT”, a annoncé Maria Reyes Maroto, la ministre espagnole du Tourisme, dans un communiqué.

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés