Mohammed Benmoussa : “Il y a forcément des conflits d’intérêt quand les personnes chargées de servir l’intérêt général sont impliquées dans des intérêts particuliers”

L’économiste Mohammed Benmoussa a non seulement participé à l’élaboration du Nouveau modèle de développement, mais il l’a aussi activement porté dans le débat public. Cependant, le gouvernement Akhannouch, censé le mettre en œuvre, n’a que partiellement repris ses recommandations. La barre pourra-t-elle être redressée à temps ?

Par

Mohammed Benmoussa Crédit: Fehd Merroun

Estimez-vous que le programme gouvernemental soit dans la droite ligne des recommandations du Nouveau modèle de développement (NMD)?

Je pense que le gouvernement Akhannouch a fait un choix sélectif dans les recommandations du NMD. Or, le NMD est holistique. Il n’a de sens que s’il est appliqué dans sa globalité. Il suffit d’en omettre une partie pour remettre en cause toute sa cohérence. Le programme gouvernemental propose des mesures concrètes pour faire ressortir le rôle de l’État social, ce qui va dans le bon sens. En revanche, il y a d’autres aspects, tout aussi fondamentaux, qui sont totalement occultés. La Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) a déterminé que les fonctions de l’État étaient protéiformes. Il a évidemment un rôle social, mais il…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés