Conseil d’affaires Maroc-Israël : “Nous sommes des businessmen, nous ne faisons pas de géopolitique”

Le Conseil d’affaires Maroc-Israël a été créé par le patronat marocain au lendemain de la normalisation des relations diplomatiques entre les deux États. Son président, Steve O’Hana, nous en dévoile les missions et développe les arguments que peut faire valoir le royaume pour attirer les investisseurs séfarades mais aussi ashkénazes.

Par

Le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita (à droite) et son homologue israélien Yaïr Lapid, le 11 août 2021 à Rabat. Crédit: Fadel Senna/AFP

Les accords dits d’Abraham ont agrandi le champ des possibles. Quelques mois après la normalisation des relations entre le Maroc et Israël en décembre 2020, le Conseil d’affaires qui lie les deux pays est lancé. Objectif : “promouvoir la coopération entre les deux secteurs privés” à travers les échanges commerciaux, “l’organisation d’événements B2B” mais aussi “l’implantation d’entreprises marocaines en Israël et d’entreprises israéliennes au Maroc”.

À sa tête, Steve O’Hana, influent membre de la communauté juive marocaine. Né à Casablanca, ce businessman a été choisi par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) pour mener à bien cette mission délicate. Car s’il y a en commun entre les deux parties une histoire et une proximité plusieurs fois séculaires, les obstacles à la collaboration économique restent nombreux. Comment les surmonter ? Quelles cartes le Maroc peut-il jouer pour mener à bien les futurs partenariats ? Éléments de réponse.

Diaspora : Le Conseil d’affaires a été créé dans la foulée d’autres structures aux objectifs peu ou prou similaires, comme la Chambre de commerce Israël-Maroc (CCIM). Qu’est-ce qui distingue votre organisation des autres ?

Steve O’Hana : Le Conseil d’affaires Maroc-Israël a été la première plateforme économique bilatérale mise en place après la normalisation des relations entre les deux pays. Créée en mars 2021 par la CGEM et par IEBO [Israeli Employers and Business Organizations], cette instance est forte de l’adhésion et de l’engagement des communautés d’affaires des deux côtés, puisqu’elle est le fruit d’un accord de partenariat stratégique adopté par les patronats sous l’impulsion, du côté marocain, de Chakib Alj, président de la CGEM.

Lisez la suite de l’article sur
article suivant

Premiers téléviseurs à intelligence cognitive au monde - Les téléviseurs Sony BRAVIA XR sont désormais disponibles au Maroc