L’Orient sonore : le monde arabe vu à travers ses musiques

Par

Le monde arabe n’est pas que guerres et destructions. Et pourtant, c’est l’image qu’il renvoie, faisant oublier à ses détracteurs qu’il est une source inépuisable de cultures, aussi variées que le sont les peuples qui le constituent.

L’Orient sonore – Musiques Oubliées, Musiques Vivantes.

Et dans ce contexte de violences militaires, de révolutions, de contre-révolutions, de bouleversements sociaux, technologiques, de changements démographiques accélérés, est-il possible de présenter ou de représenter la musique arabe ?

Existe-t-il “une” musique arabe ou “des” musiques arabes, concernent-elles également le monde musulman en général, lié au monde arabe par la langue arabe, vecteur du Coran ? Malgré le rôle prépondérant de la récitation coranique dans l’esthétique du tarab, la musique arabe a évolué au fil des années, et n’est pas restée cantonnée à la musique religieuse. Cette musique arabe, Naguib Mahfouz l’appelait “l’ivresse de la jouissance”. Le mérite de cet ouvrage, qui accompagne une exposition au Mucem de Marseille, est de répondre à toutes ces interrogations.

«L'orient Sonore - Musiques Oubliees, Musiques Vivantes»

Collectif

375 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

L’Orient sonore – Musiques Oubliées, Musiques Vivantes. Commandez ce livre au prix de 375 DH (+ frais d’envoi) sur qitab.ma ou par WhatsApp au 06 71 81 84 60

article suivant

Dernière minute, réorganisation, blocage… Bis repetita pour les Marocains résidant à l’étranger