Élections 2021: comment Akhannouch a rasé les islamistes

Ce 8 septembre, le Rassemblement national des indépendants (RNI) a remporté les élections législatives, en s’adjugeant 
102 sièges de la Chambre des représentants. 
Le parti de la colombe a également raflé la majorité des sièges communaux et régionaux. Une victoire pour son président et désormais Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, qui témoigne, selon lui, de “la volonté populaire pour le changement”.

Par

AFP

Nous sommes le 29 octobre 2016 lorsque Aziz Akhannouch est élu président du Rassemblement national des indépendants (RNI). Après la débâcle du parti de la colombe aux élections législatives du 7 octobre de cette année (4e au classement, 37 sièges), l’homme d’affaires et ministre de l’Agriculture signe son retour à la formation qu’il a quittée en 2012, en succédant à Salaheddine Mezouar. Fraîchement élu à la tête de la formation, Aziz Akhannouch promet alors de faire du RNI “un grand parti politique”. Cinq ans plus tard, les résultats des scrutins du 8 septembre 2021 lui donnent raison: les Indépendants remportent haut la main les élections législatives, avec 102 sièges, sur les 395 de la Chambre des représentants. Le Parti…

article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement