En appel, deux mois de prison avec sursis pour la Maroco-Italienne accusée d’“atteinte à la religion musulmane”

Le 23 août, la Maroco-Italienne qui avait été condamnée à trois ans et demi de prison ferme pour “atteinte à la religion musulmane” a vu sa peine réduite en procédure d’appel. Elle écope de deux mois de prison avec sursis, et devrait être libérée sous peu.

Par

Le tribunal de Marrakech. Crédit: Fadel Senna / AFP

L’affaire avait secoué la Toile. Une Maroco-Italienne, tout juste arrivée à l’aéroport de Rabat-Salé pour rendre visite à sa famille, était condamnée le 28 juin par le tribunal de première instance de Marrakech à trois ans et demi de prison ferme ainsi qu’à 50.000 dirhams d’amende, pour “atteinte à la religion musulmane”, en vertu de l’article 267-5 du Code pénal.

Deux ans auparavant, cette étudiante en France avait partagé sur Facebook une publication qui faisait office de troll, en apportant des modifications au texte du Coran pour faire l’éloge de l’alcool. Au lendemain du premier verdict, plusieurs membres de la société civile avaient exprimé leur solidarité avec la jeune femme, jusque-là poursuivie en détention préventive, estimant que sa condamnation était trop sévère. Tout au long du procès, la jeune femme a nié être l’auteure de cette publication, avançant qu’une autre personne aurait partagé ce contenu sur son profil Facebook.

à lire aussi

Ce lundi 23 août, en procédure d’appel, la peine de la jeune femme a été réduite à deux mois de prison avec sursis, tandis que l’amende de 50.000 dirhams a été annulée, d’après les déclarations de l’AMDH Marrakech-Ménara à l’AFP. Selon la même source, la jeune femme devrait quitter la prison de Marrakech dans la soirée.

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles