[Le Scan] Raissouni, Radi : quels impacts après la sortie du département d'Etat américain ?

C’est une sortie qui fait grand bruit. Ned Price, le porte-parole de la diplomatie américaine, s'est dit “déçu” de la condamnation à cinq ans de prison du journaliste Soulaimane Raissouni. Il appelle le Royaume à protéger la liberté de la presse.

Par

Le regard fixe, un texte écrit, des mots soigneusement choisis. Ned Price, le porte-parole de la diplomatie américaine a critiqué, lundi 12 juillet, le Maroc pour avoir condamné à cinq ans de prison le journaliste Soulaimane Raissouni. Il se dit aussi inquiet du sort qui sera réservé à Omar Radi.

à lire aussi

Une sortie qui intervient un mois après la confirmation du maintien de la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara. A quoi s’attendre ? Quels impacts cette sortie peut-elle avoir ?

Dans Le Scanle podcast d’actualité de TelQuel, Landry Benoit reçoit Aboubakr Jamaï, ancien directeur du Journal Hebdomadaire.

article suivant

Cannabis : les recommandations du CESE à l’épreuve des réalités socio-économiques