Développement des infrastructures et football féminin : la FIFA élogieuse envers le Maroc

Une délégation de la FIFA est en visite au Maroc depuis ce début de semaine. Le développement du football féminin et des infrastructures est au cœur des intérêts.

Par

Fatma Samoura et Fouzi Lakjaa, le 28 juin 2021 à Rabat Crédit: Page de la FRMF / Facebook

Bravo à la Fédération royale marocaine de football pour ses efforts avant-gardistes pour le développement du football, notamment féminin.” Tels sont les mots recueillis par la MAP, de la Secrétaire générale de la Fédération internationale de football (FIFA), Fatma Samoura, le 28 juin à Salé.

En visite au Maroc à la tête d’une importante délégation, qui devra se rendre notamment ce 1er juillet à Saidia où elle suivra une présentation sur le plan de développement de l’infrastructure au Maroc, Fatma Samoura n’a pas manqué d’éloges envers le football féminin au Maroc : “Je tiens à remercier le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa de m’avoir invitée à cette réunion de travail qui rentre dans le cadre du partenariat gagnant-gagnant entre la Fédération internationale de football et la FRMF”, a-t-elle notamment déclaré à la même source.

L’infrastructure d’abord

Cette visite de la FIFA s’inscrit dans la continuité de la présence régulière de son président, Gianni Infantino, qui a notamment rencontré le ministère des Affaires étrangères Nasser Bourita et assisté au congrès de la CAF à Rabat, il y a quelques mois.  Cette fois, la FIFA est venue observer le développement des infrastructures du football dans le royaume.

À cet effet, Fouzi Lekjaa, qui a présenté un aperçu de l’organisation du football marocain, a souligné que la stratégie de développement du football national a été fidèle à son cadre de référence à savoir la gouvernance, la formation et les infrastructures. “L’Afrique a besoin d’une attention particulière en matière de développement du football sur tous les niveaux”, a-t-il affirmé, relevant que “l’on s’intéresse davantage aux matches, aux résultats et aux joueurs, mais on oublie les volets structurels du développement du football, à savoir l’infrastructure.

Nous sommes venus montrer à l’administration de la FIFA qu’en Afrique, il y a des pays qui se sont beaucoup investis pour le développement du football à tous les niveaux et que l’exemple du Maroc doit inciter les autres fédérations africaines à faire de même”, a soutenu de son côté, Fatima Samoura.

Et de poursuivre : “Quand on est dans ce centre, on a l’impression de ne pas être en Afrique. Mais ce bijou se trouve bel et bien au Maroc avec une empreinte africaine et une disponibilité totale de la FRMF vis-à-vis de la CAF et de la FIFA, qui auront un bureau conjoint au niveau de ce complexe”, a-t-elle dit. Elle a formé le vœu de voir cet exemple servir de modèle pour d’autres pays en Afrique et dans le monde.

Réussite du programme FIFA Forward

La FRMF s’est également distinguée par la réussite de son adhésion au programme FIFA Forward. Approuvé en mai 2016 lors du congrès de la FIFA, ce programme a pour objectif de fournir un soutien intégral et sur mesure à chacune des associations membres de la FIFA et des six confédérations.

Nous avons examiné le déploiement du programme par la Fédération royale marocaine de football et comment l’utilisation de ses fonds a permis le développement du football au Maroc”, a indiqué le directeur de la division Associations membres de la FIFA, Kenny Jean-Marie.

Il a souligné que l’instance fédérale nationale a également contribué au développement de la Fédération rwandaise de football en utilisant des propres fonds FIFA Forward, une action qui montre l’impact de ce programme au niveau mondial. Selon le responsable de la FIFA, il est important de montrer des exemples de fédérations qui ont réussi en matière de développement du football, à l’instar de la Fédération royale marocaine de football.

(avec MAP)

article suivant

“Non au pass vaccinal” : de la rue au Parlement, levée de boucliers dès le premier week-end d’application