Mieux connectés : Pour un avenir axé sur la technologie

Durant toute l'année écoulée, la thématique de la connectivité n’a guère cessé d’occuper le devant de la scène au Maroc, mais aussi dans le monde entier. Et pour cause, la connectivité a permis de renforcer notre résilience face à la crise sanitaire, mais aussi à accélérer notre transformation digitale, tout en apportant aux marocains les services et les ressources dont ils avaient tant besoin durant l’une des périodes les plus difficiles de l'histoire contemporaine.

Par

Ce contenu est une communication d’entreprise. Il n’a pas été rédigé par les journalistes de TelQuel.

Aujourd’hui, alors que nous nous tournons vers un avenir parfaitement hybride (travail à distance ponctué de périodes en présentiel), le fait d’investir dans le domaine de la connectivité s’avère crucial puisqu’il permettra de maintenir l’élan acquis et d’accélérer le rythme des progrès réalisés.

La connectivité commence de plus en plus à être érigée en tant que droit. L’accès à l’internet renforce en outre notre droit à la santé, mais aussi à l’éducation, à la liberté de réunion et à la liberté d’expression. Pour accéder à un avenir encore plus connecté, il est essentiel que l’infrastructure numérique, qui a permis à de nombreuses personnes de continuer à suivre des cours à distance ou encore à des milliers entreprises de ne pas péricliter durant la crise sanitaire, devienne accessible à tous.

Le haut débit se trouve au cœur des plus récents progrès dans le domaine numérique. Il constitue la base même de toute infrastructure intelligente. Toutefois, selon la Banque mondiale, si 80 % des citoyens des économies avancées ont aujourd’hui la possibilité d’accéder au haut débit, à peine 35 % de la population des pays en développement y a accès.

Au Maroc, les disparités d’accessibilité entre les zones rurales et urbaines étant encore trop importantes, l’émergence de la 5G permettra d’apporter de nombreuses réponses à la question de la connectivité équitable au niveau mondial.

La 5G pourrait favoriser l’accès des habitants des zones rurales à de nombreux services tels que la télémédecine, mais aussi encourager par exemple la mise en place de systèmes d’irrigation intelligents à même d’améliorer la gestion parcimonieuse de l’eau… Grâce à la réalité augmentée (AR) rendue encore plus performante avec le déploiement de la 5G, nous pouvons désormais atteindre de nouvelles possibilités en matière de visualisation 3D, mais aussi stimuler l’apport de la blockchain, généraliser l’usage des véhicules autonomes, etc.

En travaillant main dans la main, les secteurs public et privé au Maroc peuvent ensemble à relever le défi du déploiement massif de la 5G, mais aussi à offrir un avenir encore plus équitable, plus accessible et mieux connecté. Les pays du Golfe par exemple ont déjà réussi à réaliser de grandes avancées dans le domaine de l’inclusion numérique, où les taux de pénétration de l’internet figurent parmi les plus élevés.

Mieux connectés : Un impératif commercial

Il est possible d’accélérer la transformation numérique grâce à des projets innovants dans le domaine de la connectivité. En permettant à un plus grand nombre de personnes de se connecter aux flux mondiaux d’information, de communication et de services, les infrastructures numérisées pourraient contribuer à hauteur de 1 500 à 2 000 milliards de dollars au PIB mondial dans les années à venir, d’où l’importance de continuer à opérer des investissements stratégiques dans ce domaine.

Les entreprises du Moyen-Orient et d’Afrique investissent aujourd’hui dans les nouvelles technologies disponibles (Edge et AI notamment) au même rythme que les entreprises européennes, américaines et asiatiques. Selon le Dell Technologies Digital Transformation Index Report 2020, certaines entreprises en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis seraient même en avance sur leurs homologues à l’international dans le domaine de la 5G.

Au Maroc, les entreprises qui commencent dès à présent à réfléchir aux meilleurs moyens de parvenir à jumeler l’utilisation de la 5G avec les technologies émergentes, telles que l’Edge Computing ou encore l’analyse des données, obtiendront un avantage concurrentiel indéniable. Elles seront en mesure de personnaliser plus efficacement leurs services, tout en ayant la capacité de s’adapter et de répondre aux besoins des consommateurs en temps réel et en fonction des données. Avec le déploiement de la connectivité à faible latence, des industries entières vont pouvoir se transformer et prospérer. Les usines intelligentes seront plus efficaces, les chaînes d’approvisionnement deviendront plus transparentes et même le transport des biens et des personnes évoluera de manière conséquente grâce à l’utilisation de véhicules automatisés et de réseaux de transport intelligents. La réalité mixte deviendra une méthode viable de formation à distance des employés – ou d’apprentissage en classe. Entre-temps, une plus grande partie de la société aura la possibilité de travailler à domicile, avec une meilleure accessibilité et un meilleur équilibre de vie. Ce sont là des innovations dont nous avons déjà connaissance – mais qu’en est-il de celles que nous n’avons pas encore imaginées ?

Une reprise évolutive, fondée sur la technologie, la connectivité et les dernières innovations, contribuera à garantir que les progrès réalisés par nécessité au cours de l’année écoulée pourraient être perpétués afin d’améliorer la santé, l’apprentissage et la qualité de vie de tous. Nous avons l’occasion de reconstruire et de réimaginer notre monde. Au cœur de tous les grands projets, la transformation numérique occupe une place importante: si elle est exploitée efficacement, elle pourrait devenir un puissant catalyseur et un parfait égalisateur qui permettra d’implémenter des méthodes de travail à la fois nouvelles et agiles, mais également d’améliorer l’interaction avec les clients et d’encourager l’innovation. Elle contribuera grandement à stimuler les potentiels de croissance dans tous les domaines et à créer un avenir meilleur pour chacun d’entre nous.

article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement