Noureddine El Aoufi : “Toute 'lecture' du rapport de la CSMD établissant un lien entre État fort et État autoritaire serait une bévue”

Noureddine El Aoufi, professeur d’économie et membre de la CSMD, nous livre son analyse des bases sur lesquelles le rapport sur le modèle de développement a été bâti, mais il s'attache aussi à déconstruire certains mythes qui lui sont attachés et appelle à ce que “la délibération citoyenne et démocratique se poursuive”.

Par

Noureddine El Aoufi, professeur d’économie et membre de la CSMD, nous livre son analyse des bases sur lesquelles le rapport sur le modèle de développement a été bâti, mais il s’attache aussi à déconstruire certains mythes qui lui sont attachés et appelle à ce que “la délibération citoyenne et démocratique se poursuive”.

1. Débat public

Le débat public sur le nouveau modèle de développement (NMD) dont le rapport a été présenté à Sa Majesté le roi et rendu public par la Commission spéciale sur le modèle du développement (la Commission par la suite) ne fait que commencer. J’espère qu’il puisse s’élargir à tous les forums : citoyen, associatif, politique, institutionnel, professionnel, syndical, académique, universitaire, etc. Une “prise en charge” par la société tout entière des propositions de la Commission est susceptible de dégager (ou non) un consensus validant (ou invalidant), celui qui s’est élaboré au sein de la Commission. Les premières réactions, dont j’ai pu prendre connaissance, soulèvent des questions qui méritent d’être traitées et diligentées par la Commission. Certaines lectures appellent des…

article suivant

À Riyad, Akhannouch en émissaire du rapprochement Maroc-Arabie saoudite