Ignacio Cembrero : “Le Maroc est un pays civilisé qui a mis ses bonnes manières de côté le 17 mai”

DR

Vous êtes bien connu de nos services… Smyet bak, c’est toujours Carmelo Cembrero ?

Toujours.

Et mok, c’est Maria Pilar Vazquez ?

C’est bien ça.

Nimirou d’la carte n’a pas changé ?

Non. Pas depuis mon dernier interrogatoire.

Dans une série de tweets récents, vous avez sous-entendu que le Maroc n’était pas un pays civilisé. Une saute d’humeur causée par la crise migratoire à Sebta ?

Le Maroc est un pays civilisé. Mais entre le 17 et le 19 mai, il a mis les bonnes manières de côté pour envoyer 2000 mineurs à la nage vers Ceuta. 1500 y sont encore.

Une certaine presse marocaine vous voit comme le Raspoutine de Pedro Sanchez. Acceptez-vous ce genre de critiques ?

J’accepte que l’on critique mes articles, mais seulement sur le fond. On m’a déjà accusé de travailler pour le gouvernement Aznar, mais je n’ai jamais été fonctionnaire en Espagne. J’ai travaillé au service de la Commission européenne, mais c’était il y a très longtemps. Je n’ai jamais touché d’argent de l’Etat (espagnol,…

article suivant

Élection des membres de la Chambre des Conseillers : le dépôt des candidatures du 24 au 27 septembre