Cannabis : refus d’amnistie des cultivateurs, refus d’une paix sociale ?

Adopté par la Chambre des représentants le 26 mai, le projet de loi 13-21 relatif à l’usage thérapeutique et industriel du cannabis pourrait ne pas comporter d’amnistie pour les cultivateurs de kif, l’amendement ayant été rejeté par les députés. Un pas en arrière pour un projet qui pourrait avoir une véritable portée sociale.

Par

Les députés se disaient pourtant “en majorité” favorables à une amnistie pour les quelque 60.000 agriculteurs concernés. Crédit: FADEL SENNA / AFP

C’est ce que l’on pourrait appeler une occasion manquée. Votés le 21 mai par la commission de l’Intérieur, seuls deux amendements relatifs au projet de loi 13-21 sont passés auprès de la Chambre des représentants cinq jours plus tard. Un vote qui donne le ton pour la suite, à savoir les discussions auprès de la deuxième chambre, qui ont débuté le 2 juin et doivent se poursuivre la semaine prochaine. L’amendement concernant une amnistie pour les cultivateurs de kif, soumis par le député de la Fédération de la gauche démocratique (FGD) Omar Balafrej, a été rejeté. Marche arrière des députés qui se disaient pourtant “en majorité” favorables à ce geste envers les 60.000 agriculteurs concernés. Bien qu’il déplore le manque d’initiatives de la classe politique, “qui n’arrive pas…

article suivant

Supervision bancaire: Chiffres clés du 17ème rapport de BAM