[Le Scan] Maroc-Espagne : quelle issue à la crise ?

Le gouvernement espagnol a haussé le ton ce 20 mai contre le Maroc, accusé d’“agression” et de “chantage” par la ministre de la Défense après l’arrivée de plus de 8000 migrants en début de semaine à Sebta. Du côté marocain, le directeur de l’agence de presse MAP parle de “trahison” de Madrid après l’accueil de Brahim Ghali.

Par

Deux discours, deux visions différentes. La crise entre Madrid et Rabat après l’arrivée de plusieurs milliers de migrants dans l’enclave espagnole de Sebta n’en finit pas. Après trois jours de silence, l’agence MAP a publié ses premières dépêches sur les événements le mercredi 19 mai.

Dans une tribune intitulée “Une petite leçon de choses”, le directeur de l’agence de presse Khalil Hachimi Idrissi écrit qu’“il serait suicidaire pour nous de continuer à faire un bout de chemin avec des gens qui ne sont pas loyaux”. Rabat peut-elle vraiment se passer de Madrid ? Qui risque d’y perdre des plumes ?

Pour Le Scan, le podcast d’actualité de TelQuel, Landry Benoit reçoit Mohamed Chtatou, professeur universitaire de géopolitique à l’université internationale de Rabat, et Bernardé Lopez Garcia, professeur honoraire d’histoire du monde arabe contemporain à l’Université autonome de Madrid.

article suivant

Des Marocains au Vietnam, un destin insolite