Cinq livres incontournables sur l’Histoire du Maroc

Nous avons sélectionné pour vous cinq ouvrages incontournables sur l’Histoire du Maroc. De l’ère de Ben Toumert au début de la colonisation, en passant par l’épopée d’Abdelkrim Khattabi, puis les pages sombres du tremblement de terre d’Agadir racontées par une survivante et les années de plomb avec l’ouvrage de référence “Tazmamort”. Une incursion dans l’histoire ancienne et récente du royaume à travers cinq parutions qui devraient faire partie de la bibliothèque de tout amateur d’Histoire.

Par

Bénéficiez de l’offre spéciale Aid en vous procurant ces cinq titres sur Qitab.ma pour 399 DH (+ frais de livraison) au lieu de 470 DH (+ frais de livraison).

 

«Cinq livres essentiels sur l'Histoire du Maroc»

399 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Ben Toumert ou le dernier jour des voilés (de Mouna Hachim)

L’empire des Almoravides voilés, qui couvrait les deux rives du détroit de Gibraltar avec Marrakech pour capitale, vacillait dans la première moitié du XIIe siècle sous le coup de la secte almohade dirigée par un prédicateur fanatisé et non moins redoutable penseur. Son nom : Mohamed Ben Toumert. Son titre : le Mahdi bien guidé, restaurateur de la foi au sommet de la montagne escarpée, véridique dans ses dires, unique en son temps. C’est lui qu’annonce la conjonction des étoiles. Lui, l’homme au dirham carré. Lui qui fit résonner le tambour de la guerre…

Érudit et épique, ce roman historique fondé sur des événements et des personnages réels, suscite des interrogations contemporaines portant sur les ravages du dogmatisme en contextualisant le drame d’une foi défigurée par l’extrémisme. Alors que certains personnages sont mus par la haine et la soif de pouvoir enrobée de considérations morales, d’autres tentent juste d’aimer et de survivre au milieu de la folie des hommes.

Dans cette fresque médiévale tantôt politique, intime ou spirituelle, dans ce tourbillon qui nous mène de Marrakech à Tinmel en passant par Zagora, les femmes, aussi présentes, jouent un rôle inattendu et bouleversant.

«Ben Toumert ou le dernier jour des voilés»

Mouna Hachim

100 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Dette publique et impérialisme au Maroc (1856-1956) (d’Adam Barbe)

Peu de grandes batailles ont précédé la signature du traité de Fès en 1912. Et pour cause : c’est l’endettement insoutenable qui a précipité l’instauration du protectorat français au Maroc. Ce livre explicite les mécanismes économiques et diplomatiques à l’origine de cet étranglement financier.

La politique impériale de la dette, emblématique de l’expansion coloniale européenne au XIXe siècle, met alors en perspective des événements structurants des années 2010, à l’instar des crises de la dette souveraine en Europe et de la politique africaine de la Chine.

L’importance de la dette au Maroc pendant la colonisation ne se limite pas à la conquête française : elle a permis à des acteurs financiers d’occuper une place incontournable dans l’économie coloniale, voire au-delà : l’importance de l’Omnium Nord-Africain (ONA) dans le Maroc indépendant n’est pas sans lien avec le système mis en place par la Banque de Paris et des Pays-Bas (Paribas) sous le protectorat.

Surtout, la question de l’endettement marocain à l’égard de la France pendant la période coloniale en soulève une autre : le Maroc a-t-il été subventionné par la France ? C’est dès lors sur un siècle, de 1856 à 1956, que se noue une histoire économique, politique et diplomatique dont la dette est le fil rouge, actrice discrète mais non moins essentielle des bouleversements à l’origine du Maroc moderne. Cet ouvrage est préfacé par Thomas Piketty.

«Dette publique et impérialisme au Maroc (1856-1956)»

Adam Barbe

90 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Abdelkrim Khattabi : Une épopée d’or et de sang (de Zakya Daoud)

Maroc, 1921. Au coeur des montagnes du Rif, à seulement dix-sept kilomètres des côtés ibériques, un surprenant stratège, Abdelkrim, entame une extraordinaire épopée. À la tête d’une troupe de paysans pauvres, il défait une imposante armée espagnole et construit, en terre d’islam, un État moderne et révolutionnaire pour son temps.

Pendant cinq ans, de 1921 à 1926, l’Émir rifain va mettre en péril l’ordre colonial alors à son apogée. Son action aura un retentissement mondial et sera saluée par Lénine, Hô Chi Minh, Sultan Galiev, Chakib Arslan, Mao Tsé-Toung, Tito… Ce livre retrace cette impressionnante épopée, complexe, controversée et paradoxalement ignorée durant des décennies.

Alors que les acteurs de cette histoire, emportés par le tumulte d’événements exceptionnels, paraissent tout droit échappés d’un 17 d’aventures délirantes, Zakya Daoud s’est attachée à la relation de faits exacts, recoupés par des sources avérées, méticuleusement vérifiées. Notre reconnaissance lui va pour avoir donné vie avec tant de passion, à cet épisode de l’histoire marocaine, d’une paradoxale actualité mondiale.

«Abdelkrim Khattabi: une épopée d’or et de sang»

Zakya Daoud

130 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Tremblement de terre a Agadir : Récits d’une rescapée 1960-2020 (d’Orna Baziz)

Une nuit superflue, celle d’un 29 février 1960, troisième nuit du Ramadan, veille du mardi gras, nouvelle lune du mois d’Adar (annonciateur de joie selon le calendrier juif) ! La ville dans laquelle le soleil brillait 365 jours par an s’est éteinte au 366e de l’année 1960 : à 23 h 40 min 14 s la terre a tremblé à 6,7 sur l’échelle de Richter.

Douze secondes ont suffi pour effacer une ville entière et engloutir une grande partie de ses habitants. Entre douze et quinze mille êtres ont succombé. Vingt mille autres sont restés sans toit. Soixante ans plus tard, la terre tremble encore dans le cœur des rescapés.

Agadir, ma ville natale, ville aux sables fins de mon enfance, ville de mes rêves, ville qui bronze dans une des plages les plus belles au monde, ville au parfum de pins et d’eucalyptus, ville où le mimosa fleurit sans relâche, ville nouvelle et moderne, ville estivale aux larges avenues et aux jardins fleuris ainsi qu’aux hôtels accueillants, ville où la pêche est abondante et les agrumes excellents. Dans le monde entier on parle du bien-vivre d’Agadir. Ville au grand défi de reconstruction et de renaissance, ville éclose au milieu de ses cendres, ville bénie de Dieu, ville maudite de Dieu. Agadir — ville de mes rêves et ville de mes cauchemars !

Orna Baziz, née Régine Riboh, à Agadir, au Maroc, mère de quatre enfants, vit actuellement à Jérusalem où elle enseigna l’hébreu (langue et littérature) à l’Académie des Lettres. En 1996, sa thèse de doctorat, “L’image de la femme dans l’œuvre de David Shahar selon la vision Lourianique” obtint les félicitations du jury de la Sorbonne, à Paris. Auteure de nombreux articles en littérature, cultures et civilisations, elle publie six livres : La révolte chez Élie Wiesel et chez Albert Camus, Les vases ne pourront jamais contenir l’abondance, La femme dans l’œuvre de David Shahar, Pêché et repentir, Maximes des Pères, Hagadat Agadir, récit d’une ville brisée.

«Tremblement de terre à Agadir: récits d'une rescapée 1960-2020»

Orna Baziz

120 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Tazmamort (d’Aziz Binebine)

Je rêvais de devenir journaliste ou cinéaste, je devins militaire. J’étais petit-fils et fils de courtisan, je devins révolutionnaire malgré moi. J’étais play-boy, je devins bagnard. Mais, comme dit l’adage, “l’homme propose et Dieu dispose”… (Extrait) Officier de l’armée royale marocaine impliqué dans le coup d’État de 1971, l’auteur relate les conditions inhumaines de son enfermement et de celui de ses camarades au tristement célèbre bagne de Tazmamart. Il survit après 18 longues années, soutenu par sa foi, s’improvisant tout à tour, conteur et marchand de rêves pour ses compagnons d’infortune.

«Tazmamort»

Azize Binebine

30 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Bénéficiez de l’offre spéciale Aid en vous procurant ces cinq titres sur Qitab.ma pour 399 DH (+ frais de livraison) au lieu de 470 DH (+ frais de livraison).

«Cinq livres essentiels sur l'Histoire du Maroc»

399 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité