Maroc-Israël : Jared Kushner derrière un institut pour approfondir les Accords d’Abraham

Un nouvel institut est en cours de création afin de poursuivre le travail entrepris avec les Accords d’Abraham, entre Israël et différents pays du monde arabe : Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Soudan et le Maroc.

Par

Jared Kushner arrive au Palais royal de Rabat en compagnie de Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, le 22 décembre 2020. Crédit: Fadel Senna / AFP

Après avoir été l’homme derrière la signature des Accords d’Abraham, œuvrant au rapprochement des relations entre Israël et des pays du monde arabe, Jared Kushner veut passer à l’étape supérieure.

D’après les informations du pure-player Axios, le gendre et conseiller de l’ex-président américain Donald Trump serait en passe de fonder une nouvelle entité appelée Abraham Accords Institute for Peace. Cet organisme, d’après les informations révélées par Axios, aura pour but de “travailler à l’approfondissement des accords de normalisation” entre l’État hébreu et ses voisins.

L’organisme “non partisan et à but non lucratif” aura ainsi “un mandat de cinq ans”, nous apprend le pure-player américain, et devrait être financé “par des dons privés”. Ses principales prérogatives devraient être de favoriser les relations entre les cinq pays signataires — Israël, Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Soudan ainsi que le Maroc.

Des représentants marocains attendus dans le tour de table

D’après Axios, l’Abraham Accords Institute for Peace devrait également étudier les axes d’amélioration au niveau des secteurs, notamment du commerce et du tourisme. Et d’ajouter qu’il “fournira une analyse des avantages de la normalisation et des avantages potentiels que d’autres pays arabes pourraient recevoir s’ils adhèrent aux accords d’Abraham”.

L’avion de la compagnie israélienne El Al dans lequel a voyagé le conseiller américain Jared Kushner en décembre dernier.Crédit: DR

Jared Kushner serait en train de fonder ce think thank, notamment avec Avi Berkowitz, l’ancien envoyé de la Maison Blanche. Considéré comme le numéro 2 de Jared Kushner, il était du vol symbolique qui a rallié Tel-Aviv à Casablanca, le 15 décembre 2020. Un conseil serait en cours de formation et “devrait inclure des représentants du Maroc et du Soudan”, bien qu’aucun nom n’ait encore été donné.

à lire aussi

Si les ambassadeurs émiratis et bahreïnis à Washington, ainsi que le ministre israélien des Affaires étrangères font partie des fondateurs, Axios évoque également la présence de Haim Saban, homme d’affaires israélo-américain et donateur démocrate. Davantage de démocrates sont attendus par les fondateurs. Et à Axios de rappeler : “L’administration Biden a déclaré qu’elle souhaitait s’appuyer sur les accords et potentiellement ajouter des pays supplémentaires.

En moins d’un an, cette paix chaleureuse fera fondre des décennies d’incompréhension et d’hostilité dans la région”, ont déclaré les personnes concernées, dans un communiqué conjoint révélé par Axios. Ce sera l’objectif de l’institut : entretenir et approfondir ces liens humains.

article suivant

“La Volonté” : ce père qui s’en va par Marc Dugain