Pour Edgar Morin, la culture est un acte de vivre

Par

Enseigner à vivre, manifeste pour changer l’éducation, d’Edgar Morin
Enseigner à vivre, manifeste pour changer l’éducation, d’Edgar Morin, publié chez Actes Sud, vient d’être traduit par Azzedine El Allam, éd. La Croisée des chemins.

Est-il encore besoin de présenter Edgar Morin?

L’homme a enrichi le patrimoine culturel mondial de sa pensée et ses idées sont discutées, analysées et disséquées.

Comme il en est conscient, il pèse chaque mot qu’il prononce, ou qu’il écrit.

Les plateaux télé se l’arrachent, mais ce n’est pas son exercice préféré.

Il préfère son rôle de sociologue qui dissèque les sociétés en général, pas seulement la française, la sienne.

Dans cet ouvrage, il s’attaque à l’éducation, qu’il sait en difficulté dans la plupart des pays du monde, et essaye d’insister sur le savoir.

Pour lui, l’acte de vivre et la culture sont indissociables.

Son œuvre Enseigner à vivre, manifeste pour changer l’éducation, traduite en arabe par Azzedine El Allam, nous rapproche de la pensée de ce grand homme.

Enseigner à vivre, manifeste pour changer l’éducation, publié chez Actes Sud, d’Edgar Morin, traduit par Azzedine El Allam, éd. La Croisée des chemins.

«Madrassat Al Hayat»

Edgar Morin

50 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

 

article suivant

Le couvre-feu de 20h à 6h maintenu pendant les deux jours de l’Aïd