Sahara : 7 clés pour comprendre les tensions entre le Maroc et le “conseil de sécurité” de l’UA

Une récente réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’UA a ravivé les tensions africaines sur le dossier du Sahara. Elle a suscité la colère 
du Maroc qui a considéré cette rencontre comme un “non-événement”. Toujours est-il que le contenu du document risque de rouvrir une boîte 
de Pandore que Rabat a tout fait pour fermer.

Par

Nasser Bourita en Chine, le 17 novembre 2017. Crédit: Jason Lee / POOL / AFP

La diplomatie marocaine est en colère et elle le fait savoir. L’objet de l’ire des fonctionnaires de l’avenue Franklin Roosevelt ? Un communiqué publié par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) le 18 mars, que Nasser Bourita a qualifié de “non-événement”. Le texte fait la part belle à la position du Polisario sur ce dossier épineux et appelle à une plus grande implication de l’Union africaine dans la résolution du conflit. Surtout, le texte tente de ressusciter des pratiques contre lesquelles le Maroc a lutté depuis son retour au sein de l’Union africaine. Explications en sept questions.

Que dit le dernier communiqué du CPS?

Le communiqué publié par le CPS le 18 mars fait écho à…

article suivant

Mines : le groupe indien Samta annonce des investissements de plus de 100 millions de dollars au Maroc