Obésité : une maladie qui ne connaît pas la crise

Le 4 mars marque la Journée mondiale de lutte contre l’obésité. Avec l’accélération des modes de vie et, avec elle, des manières de consommer, le phénomène nous invite à repenser nos habitudes alimentaires et sportives. Cette journée est aussi l’occasion de faire le point sur les dangers du surpoids.

Par

Avec plus de 4 millions de morts chaque année, l’obésité devient un problème alarmant pour tous les pays du globe. Crédit: Unsplash

Le surpoids et l’obésité se définissent comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé. C’est grâce à l’indice de masse corporelle (IMC), qui est une mesure simple du poids par rapport à la taille, qu’on identifie une personne obèse. L’on est considéré comme obèse en tant qu’adulte quand l’IMC est supérieur ou égal à 30. Si ce phénomène a longtemps été considéré comme un problème de pays riches qui surconsomment, une étude de la Banque mondiale publiée en janvier 2020 démontre qu’en réalité, plus de 70 % des 2 milliards de personnes en surcharge pondérale vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Ainsi, une étude menée par le ministère de la Santé en 2019 démontre que plus de 20 % de la population marocaine est…

article suivant

Les humoristes Brahim Bouhlel et Zbarbooking condamnés à un an de prison dont huit mois ferme