Avant l’Allemagne, ces crises diplomatiques du Maroc avec d’autres pays

Les “désaccords profonds” entre le Maroc et l’Allemagne ont conduit à la suspension de “tout contact” avec l’ambassade de la République fédérale mais aussi avec les fondations et organismes qui lui sont associés. Avant celle avec Berlin, plusieurs crises ou brouilles ont traversé l’histoire diplomatique du Maroc avec d’autres pays. En voici quelques-unes.

Par

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères. Crédit: DR

Convocation d’ambassadeur, suspension de coopération, annulation d’événements de portée internationale… la diplomatie marocaine active plusieurs leviers en réponse à des crises ou brouilles diplomatiques avec d’autres pays avec, en toile de fond, la sacro-sainte question de son intégrité territoriale. À un certain niveau de gravité, on est même passé tout près de la rupture des relations diplomatiques.

2002. Espagne : à un pas d’un conflit armé ?

Des troupes d’élite espagnoles interviennent sur l’îlot Leila pour déloger une poignée de militaires marocains, en juillet 2002.Crédit: AFP
C’est une crise qui a nécessité un sprint diplomatique et même l’intervention personnelle de l’ancien secrétaire d’État américain et chef d’État-major des armées Colin Powell. Décisive pour faire retomber la tension, la médiation…
article suivant

[Vidéo] L’Interrogatoire : Rachid Achachi, le polémiste