Cannabis : pourquoi il faut s’inspirer du modèle israélien

Autorisé depuis les années 2000 en Israël, l’usage médical du cannabis est devenu pour le pays un atout pharmaceutique et agricole majeur. L’État hébreu a même autorisé son exportation dès 2019. De quoi ravir les investisseurs israéliens… et inspirer le Maroc.

Par

AFP

Alors qu’un projet de loi sur l’usage légal du cannabis est sur la table du conseil de gouvernement, TelQuel republie cet article initialement publié en décembre 2020. Avec près de 50.000 hectares de culture de cannabis et un savoir-faire ancestral, le Maroc pourrait bénéficier d’un boom économique grâce à l’industrie du cannabis thérapeutique. En discussion depuis quelques années, cette proposition, qui rapporterait près de 100 milliards de dirhams par an selon l’institut d’études Prohibition Partners, a pris une tournure plus concrète lorsque le Maroc a voté, en décembre 2020, en faveur d’une résolution des Nations unies préconisant la sortie du cannabis de la liste des substances toxiques. Des tâtonnements encore insuffisants, alors que le marché mondial est en pleine expansion.

à lire aussi

De son côté, l’État hébreu l’a compris depuis vingt ans : miser sur le cannabis à usage thérapeutique peut…
article suivant

Cannabis : les recommandations du CESE à l’épreuve des réalités socio-économiques