Parité femmes-hommes en politique: des quotas pour rien?

À l’aube de nouvelles élections législatives, les femmes restent toujours sous-représentées en politique malgré l’instauration de quotas en 2002. Alors qu’un Conseil des ministres vient de mettre en route de nouvelles réformes électorales, le chemin vers la parité semble encore long.

Par

Si le Maroc a voulu avancer vers une meilleure représentativité des femmes à coup de lois, les effets sont encore loin de se répercuter sur la réalité. Crédit: MAP

C’est le moins que l’on puisse dire, les réunions parlementaires ne brillent pas par leur mixité. En politique comme ailleurs, la marche vers la parité reste longue, sinueuse, et nombreuses sont celles qui se heurtent encore au plafond de verre. Malgré quelques avancées, le chantier frappe par des inégalités criantes, notamment en termes d’accès à de hauts postes. La faute à un biais de genre ? “On a encore cette impression que les femmes ne sont là que pour décorer”, ironise Ouafaa El Bakkali, élue députée dans la liste nationale en 2016, sous la bannière du RNI. Et de poursuivre : “La réalité, c’est que les femmes en politique rencontrent encore beaucoup de difficultés, en premier lieu celle de la confiance de leurs collègues masculins, mais aussi des électeurs.

Ouafaa El Bakkali, députée RNI
“On a encore cette impression que les…

article suivant

Le Maroc reçoit 500.000 doses supplémentaires du vaccin Sinopharm