Abdelfattah Hamadi: “Il faudrait sécuriser le parcours de tous les jeunes de 15-24 ans”

Le Maroc présente un taux élevé de jeunes de 15 à 24 ans qui sont sans emploi, hors système scolaire et sans formation (NEET). Selon l’enquête Panel des ménages de l’ONDH, sur 6 millions de jeunes de 15 à 24 ans, 1,7 million appartenaient à cette catégorie en 2019, soit 28,5%. Décryptage d'Abdelfattah Hamadi, chef de pôle à l’Observatoire national du développement humain
.

Par

TNIOUNI/TELQUEL

Quelles sont les causes structurelles qui expliquent le taux relativement élevé de jeunes sans emploi, hors système et sans formation?

La question de la relation à la famille apparaît comme déterminante. En effet, la famille est le maillon qui assure une garantie à ces jeunes, mais c’est aussi souvent la raison pour laquelle ils se retrouvent dans le monde du travail de façon précoce, notamment dans le cas des familles aux revenus faibles. La relation à l’école et à la formation est aussi très importante car elle dessine les trajectoires de façon précoce. L’inadéquation de l’offre de formation avec les réalités économiques amène de nombreux jeunes à devoir…

article suivant

Les humoristes Brahim Bouhlel et Zbarbooking condamnés à un an de prison dont huit mois ferme