Enseignement : quelles évolutions dans le futur programme de la langue amazighe au primaire ?

L’enseignement de la langue amazighe dans les écoles primaires connaîtra un coup d’accélérateur dès la rentrée prochaine. L’Éducation nationale et l’Institut royal de la culture amazighe chapeautent le nouveau programme, tandis que les enseignants réclament plus d’écoute.

Par

Les choix éducatifs et les approches pédagogiques du futur programme ont suscité une première vague de réactions parmi les enseignants de langue amazighe. Crédit: AFP

Dix ans après la reconnaissance de l’amazigh comme langue officielle, le ministère de l’Éducation nationale a annoncé, le 28 janvier dernier, une future mise à jour du programme d’enseignement de cette langue à l’école primaire. Sur son site officiel,un projet condensé de 100 pages en arabe et en amazigh dévoile les grandes lignes de ce changement de curricula. Trois textes encadrent ce remodelage, à commencer par la Constitution de 2011, et notamment les dispositions de la loi-cadre 17.51 relative au système d’éducation. Dans son article 31, elle prévoit de “faire en sorte que l’apprenant maîtrise l’arabe et l’amazigh au baccalauréat”. La loi organique 26.16, relative à l’officialisation de l’amazigh, complète le soubassement du projet, notamment par son deuxième article qui dispose une “simplification de l’enseignement et la diffusion de l’amazigh” et “le développement de son utilisation”. Le changement, en projet, tient également compte de la production…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés