Les premières images de la vaccination du corps médical

Dans le cadre du lancement de la campagne de vaccination nationale contre le Covid-19, des professionnels de la santé, considérés comme population à risque donc prioritaires, ont reçu leur première dose d’injection au complexe l’Idéal de Casablanca, le 28 janvier.

Par

Yassine Toumi / TelQuel

Le mercredi 27 janvier au soir, un communiqué du cabinet royal annonçait le lancement de la campagne nationale de vaccination à partir du jeudi 28, après la réception de deux lots des vaccins AstraZeneca et Sinopharm, respectivement arrivées sur le territoire marocain les vendredis 22 et mercredi 27 janvier. Le lendemain, une photo officielle du roi Mohammed VI en train de recevoir une première injection du vaccin contre le Covid-19 donnait le la.

à lire aussi

Dans le cadre de cette campagne nationale, la vaccination se fait sur la base du volontariat. Elle est gratuite pour les Marocains et les résidents étrangers. Les tranches de population prioritaires sont les personnes âgées de plus de 75 ans, les professionnels de la santé et de l’éducation nationale, ainsi que les autorités publiques et les forces de sécurité de plus de 40 ans.

Sur l’ensemble du territoire national, 2880 établissements de soin de santé primaires (ESSP) sont réservés à la campagne de vaccination. D’autres établissements publics ont également été transformés en centres de vaccination, tels que le complexe sportif l’Ideal, à Casablanca. Ci-dessous, les premières photos de la vaccination du corps médical.

Une dose d’injection du vaccin contre le Covid-19, arrivé au Maroc le 22 janvier pour AstraZeneca et le mercredi 27 janvier pour Sinopharm.Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

 

Deux membres du corps médical mobilisées pour la campagne de vaccination nationale accueillent une médecin venue se faire vacciner au complexe sportif l’Ideal, à Casablanca.Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

 

Une médecin au complexe sportif l’Ideal à Casablanca reçoit sa première injection du vaccin, juste après le lancement de la campagne de vaccination par le roi Mohammed VI, jeudi 28 janvier.Crédit: Yassine Toumi / TelQuel
article suivant

Pass sanitaire, test PCR, certificat médical... les recommandations du CNDH pour remplacer le pass vaccinal