Pain cancérigène au Maroc: vrais risques ou fausse alerte?

Une étude menée par la Fédération marocaine des droits du consommateur soutient que le pain consommé dans le royaume contient des produits cancérigènes, en plus de présenter d’autres risques pour la santé des citoyens. Qu’en est-il réellement ? Éléments de réponse.

Par

La Fédération des droits du consommateur espère une intervention urgente pour un meilleur contrôle du secteur, et des normes qui régissent le produit le plus consommé par les Marocains. Crédit: TOUMI/TELQUEL

Dans un communiqué, la Fédération marocaine des droits du consommateur (FMDC) révélaitDans un communiqué, la Fédération marocaine des droits du consommateur (FMDC) révélait, le 25 janvier, que le pain contenait des produits nocifs, dont certains clairement cancérigènes. Dans une déclaration à TelQuel, Bouazza El Kharrati, le président de la FMDC, tire la sonnette d’alarme et espère une intervention de l’État, pour remédier à cette situation “plus qu’inquiétante”. “Les Marocains ne mangent pas de pain, mais une composition chimique”, estime Bouazza El Kharrati, en avançant différents arguments comme les quantités de sucre et de sel retrouvées dans le pain. Dans son communiqué, la FMDC affirme que “les produits céréaliers actuellement en circulation sur les marchés sont génétiquement modifiés” pour assurer une meilleure productivité. De l’autre côté, les composantes du secteur comme la…

article suivant

À Riyad, Akhannouch en émissaire du rapprochement Maroc-Arabie saoudite