“Bras armé” d’Israël aux États-Unis, soutien de la marocanité du Sahara : l’AIPAC, un puissant lobby israélien outre-Atlantique

Créé en 1963, basé à Washington, l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) est un puissant lobby américain pro-Israël qui aurait joué un rôle non négligeable dans la normalisation des relations entre le Maroc et l’État hébreu. Ouvertement favorable aux décrets de Donald Trump, quel rôle le comité a-t-il joué dans ce coup de tonnerre diplomatique ?

Par

Selon Mohamed Badine El Yattioui, l'AIPAC est considéré comme le plus puissant lobby aux États-Unis, avec celui des armes et celui du pétrole. Crédit: Cole Keister / Unsplash

Jeudi 10 décembre. Quelques heures après les tweets de Donald Trump annonçant la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara et l’ouverture des relations diplomatiques entre le royaume et Israël, l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) s’est ouvertement réjoui de ces décisions sur le réseau social : “L’annonce de la normalisation des relations diplomatiques entre Israël et le Maroc est historique. Nous saluons le leadership des deux nations dans la réussite de cette percée, et nous remercions le président Trump et son administration pour avoir facilité ce développement diplomatique”, a écrit le comité. Un soutien sans lequel l’administration américaine aurait difficilement pu avancer sur ces dossiers. Dans Une terre promise, ses mémoires publiées le 17 novembre 2020, l’ancien président américain Barack Obama écrit…

article suivant

À Riyad, Akhannouch en émissaire du rapprochement Maroc-Arabie saoudite