Ministère de l'Industrie: un budget d'investissement de 1,2 milliard de dirhams en 2021

Le budget d'investissement du département de Moulay Hafid Elalamy enregistre un repli de 44,80% entre 2020 et 2021.

Par

Moulay Hafid Elalamy à la Chambre des représentants. Crédit: MAP

Le budget d’investissement du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique s’élève à près de 1,21 milliard de dirhams (MMDH) au titre de l’année 2021, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de tutelle Moulay Hafid Elalamy.

Le budget est ainsi en repli de 44,80% par rapport à celui de l’année 2020 qui se chiffrait à plus de 2,2 MMDH, a précisé M. Elalamy lors d’une présentation du budget de son département au titre de l’année prochaine devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des Conseillers.

Dans le détail, ce budget est réparti sur le Fonds de développement industriel et des investissements (FDII) à hauteur de 1 MMDH (86%), la stratégie du Maroc commercial avec 10 millions de dirhams (MDH) (1%), la relance des différents investissements sectoriels avec 100 MDH (9%), l’efficacité énergétique avec 12 MDH (1%) et la stratégie du Maroc digital dotée de 35 MDH (3%), en plus de l’appui et du leadership avec 58,76 MDH.

Pour ce qui est du budget de fonctionnement du ministère, a-t-il relevé, il s’élève à près de 577,23 MDH au titre de l’année 2021, en baisse de 1,95% par rapport à celui de l’année 2020, qui se situait à 588,68 MDH. Détaillant le budget de fonctionnement, le ministre a précisé que celui-ci est réparti sur les dépenses du personnel à hauteur de 240,91 MDH (en repli de 7,44% par rapport à 2020), et les dépenses en matériel et les dépenses diverses qui s’élèvent à 336,32 MDH (en rebond de 2,41% par rapport à l’année précédente).

Ainsi, pour les dépenses en matériel et les dépenses diverses, une enveloppe de 44 MDH sera allouée à l’Agence du développement digital, 40,9 MDH à l’Ecole centrale de Casablanca, 44,7 MDH à l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), 9 MDH à l’Institut marocain de normalisation (IMANOR), 37,9 MDH à l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE), 24,4 MDH aux Chambres de commerce et d’industrie et des services, et 36 MDH à l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE).

(avec MAP)

article suivant

Sahara, rapprochement Maroc-Israël, liens Rabat-Washington: les dernières confidences de David Fischer