Alors que la RAM s’empare du créneau des low-cost, Marrakech “passe à l’offensive” pour sauver sa saison hivernale

Après un été au point mort, la ville ocre, destination hivernale par excellence des touristes en quête de soleil, prépare activement sa relance pour éviter la catastrophe. Royal Air Maroc, elle, s’attaque au low-cost pour relancer une partie de son activité en octobre.

Par

Avec de nouvelles liaisons aériennes entre Marrakech et l’Europe, la RAM récupère un créneau occupé jusque-là par les compagnies low-cost. Crédit: Martin BERNETTI / AFP

Marrakech a une carte à jouer pour l’hiver, et c’est pour ça qu’on se mobilise. Si on rate la saison hivernale, les conséquences seront dramatiques pour la ville”, souligne Hamid Bentahar, président du Conseil régional du tourisme (CRT) de la région Marrakech-Safi, interrogé par TelQuel. Alors que la saison estivale a été catastrophique pour la capitale touristique du royaume, en semi-quarantaine depuis le déconfinement, les professionnels du tourisme misent tout sur la saison d’hiver afin de faire renaître la ville ocre de ses cendres.

Relancer la machine

Lors d’une réunion organisée le 18 septembre par le CRT, les acteurs du tourisme, du public et du privé, ainsi que les partenaires du CRT, ont exprimé leur volonté de “passer à l’offensive” pour sauver la prochaine saison d’hiver. Celle-ci débute dès le mois d’octobre, avec les vacances de la…

article suivant

“Barcelone ou la mort” : au Sénégal, des femmes et des hommes en quête d’avenir