Covid-19 : Khalid Ait Taleb annonce un appui logistique et humain important pour Casablanca

Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a annoncé ce 8 septembre la mobilisation d’un soutien logistique “substantiel” au profit de la ville de Casablanca qui fait face à la recrudescence des foyers de contamination au nouveau coronavirus.

Par

Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé. Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

Casablanca, cœur battant du Maroc sur les plans économique, social et commercial, profitera d’un appui logistique important, de la mobilisation de ressources humaines et de l’augmentation de la capacité des services de réanimation”, a fait savoir Khalid Ait Taleb dans une déclaration à la presse au terme d’une réunion technique avec le ministre de l’Industrie et du Commerce Moulay Hafid Elalamy et le wali de la région Casablanca-Settat, gouverneur de la préfecture de Casablanca, Said Ahmidouch.

Et de poursuivre : “C’est une gestion proactive qui va nous permettre éventuellement de faire face à une recrudescence de la situation épidémiologique.

Une situation inquiétante

Casablanca a connu récemment une croissance importante des cas positifs, ce qui a nécessité de passer à une vitesse supérieure en matière de lutte contre le Covid-19, a souligné Ait Taleb, ajoutant que les mesures drastiques mises en place permettront d’évaluer la situation durant les 14 prochains jours, dans la perspective d’inverser cette tendance croissante.

Casablanca abrite 42 % des cas notifiés quotidiennement

La situation telle qu’elle est aujourd’hui reste maîtrisable et contrôlable, mais nous avons l’obligation et le devoir de mettre le dispositif nécessaire pour faire face à une telle recrudescence du nombre de cas graves”, a-t-il dit. Ait Taleb a rappelé les indicateurs inquiétants de la situation épidémiologique à Casablanca, notamment le fait que la ville abrite 42 % des cas notifiés quotidiennement, 40 % des formes graves et 38 % du nombre de décès enregistrés à l’échelle nationale.

à lire aussi

Le ministre a également indiqué qu’un travail technique serait effectué pour permettre aux malades non Covid d’accéder aux traitements, notant que Casablanca dispose d’un personnel médical et paramédical important.

Cette réunion s’est déroulée en présence notamment du secrétaire général du ministère de la Santé, Abdelilah Boutaleb, de la directrice régionale de la Santé, Nabila Rmili, du directeur du Centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Rochd de Casablanca, Moulay Hicham Afif, du président de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM), Moulay Said Afif, et du directeur de l’Institut Pasteur du Maroc (IPM), Abderahman Maaroufi.

Casablanca à huis clos

Le gouvernement a décidé d’instaurer de nouvelles mesures en vue de limiter la propagation du coronavirus au niveau de Casablanca, à compter du lundi 7 septembre. Parmi ces mesures, la fermeture des marchés de proximité à 15 h, des restaurants à 21 h et, surtout, la fermeture des accès de la préfecture de Casablanca, dont l’entrée ou la sortie est conditionnée par l’obtention d’une autorisation exceptionnelle de la part des autorités locales.

Au vu de la coïncidence de ces développements avec la rentrée des classes, il a été décidé maintenir closes les portes des établissements scolaires (primaire, collèges, lycées et université), avec l’adoption de l’enseignement à distance durant deux semaines.

(MAP)

article suivant

Le mandat de la Minurso prorogé pour une durée d’un an