Nostalgie : la fabuleuse histoire du train royal

Hassan II en avait fait un objet de culte, Mohammed VI l’a relégué aux oubliettes. Entre hier et aujourd’hui, l’histoire du train qui a fasciné des générations de Marocains est celle d’un règne et d’un pays qui basculent, quittant l’irrationnel pour une certaine forme de normalité.

Par

Opérationnel dès le début des années 1980, Hassan II voit dans ce train un symbole, un de plus, de son image de “réunificateur”. Crédit: DR

Le train royal fait partie intégrante de la légende née autour de Hassan II. Il ressemble d’ailleurs à l’image du défunt monarque : fastueux, démesuré, dans tous les cas fascinant. Sur les origines du train, il n’y a jamais eu de consensus et tout le monde dit tout, à peu près. Certains prétendent que c’est le Shah d’Iran qui a offert la machine à son ami Hassan II. D’autres soutiennent qu’il s’agit plutôt d’un don d’Elisabeth II, reine d’Angleterre. Possible, possible. Mais invérifiable. La seule vérité est que le train de Hassan II a été commandé aux États-Unis auprès de la compagnie Bud industries. Livré dès le début des années 1980, Hassan II y voit alors un symbole, un de plus, de son image de “réunificateur”.

Archive : cet article a été publié dans le numéro 367 de TelQuel, du 4 au 10…

article suivant

Interdiction des déplacements nocturnes entre 21h et 6h à Casablanca, Berrechid et Benslimane à partir de dimanche