157 personnes arrêtées suite aux débordements de Achoura

Les débordements ayant eu lieu dans la nuit du 29 au 30 août ont fait 28 blessés dans les rangs des forces de l’ordre.

Par

YouTube/Hespress

Une réaction officielle. Dans un communiqué publié ce dimanche 30 août, et relayé par l’agence de presse MAP, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé l’arrestation de 157 personnes, parmi lesquelles des mineurs, suspectées de “jets de pierre et de résistance aux forces de l’ordre” lors de débordements ayant eu lieu dans la soirée du 29 au 30 août. Des pneus ont été brûlés sur la voie publique lors de ces événements qui ont coïncidé avec les célébrations de Achoura, indique la même source.

à lire aussi

Ces débordements, qui ont été marqués par des affrontements avec les forces de l’ordre, ont fait 17 blessés dans les services de police et 11 autres dans les rangs des forces publiques suite à des jets de pierre et des feux d’artifice. Les autorités déplorent également des dégâts matériels lors de ces opérations qui ont eu lieu “au niveau national” puisque dix véhicules appartenant aux autorités ont été endommagés. Des voitures privées ont également été endommagées lors de ces débordements.

Durant cette intervention, les autorités ont par ailleurs saisi des douzaines de pneus en caoutchouc ainsi que des milliers de pétards et de feux d’artifice devant être utilisés lors de ces célébrations de Achoura. Les suspects adultes ont été placés en garde à vue et les mineurs sous surveillance policière alors que l’enquête menée sous la supervision des autorités compétentes suit son cours.

article suivant

Vaccin anti-Covid : les doutes des médecins MRE