Des clients du Cabestan verbalisés pour non-port du masque, la police évoque un “contrôle normal”

Dans la soirée du 27 août, les autorités de Casablanca se sont rendues au Cabestan afin d’effectuer un contrôle. Plus d’une dizaine de clients du restaurant, attablés, ont été verbalisés pour non-port du masque.

Par

Les clients étaient attablés pour dîner lorsque les autorités sont arrivées. Crédit: Facebook

Dans la soirée du jeudi 27 août, l’arrivée des autorités au Cabestan, restaurant et bar huppé de Casablanca, a fait grand bruit parmi les clients, puis sur la Toile. Selon les différents témoignages qui ont pu circuler, plusieurs clients ont été verbalisés pour non-port du masque, alors qu’ils étaient attablés en train de dîner.

😡😡😡😡😡🤬🤬🤬🤬
EN plein Cabestan tout de suite. Nous sommes entrain de manger.
Des agents de polices qui viennent nous…

Publiée par Majid Benslimane sur Jeudi 27 août 2020

Un des clients présents sur place, qui a lui-même été verbalisé et contraint de payer une amende de 300 dirhams, nous raconte sa soirée. “Nous étions assis en terrasse lorsque les autorités sont arrivées et ont demandé aux clients de sortir leur carte nationale”, explique notre témoin. “Nous avons été nombreux à être verbalisés pour non-port du masque, alors que nous étions en train de manger. Ils n’étaient pas particulièrement agressifs, mais ont haussé le ton avec ceux qui ont haussé le ton de leur côté.

Version officielle

Contactée par TelQuel, une source policière revient sur les faits. “Il s’agissait d’un contrôle des plus normal, même pas en relation avec les mesures sanitaires. Initialement, les agents ne sont pas venus pour contrôler les clients, mais les licences du restaurant. C’est une procédure normale”, assure-t-elle.

“Lorsque les clients répondaient qu’ils ne pouvaient pas manger et mettre leur masque en même temps, on les menaçait de les emmener au poste”

Un client

Par ailleurs, notre source précise que les personnes verbalisées et soumises à des amendes pour non-port du masque avaient “déjà fini leur repas, et étaient assises sans masque”. Notre interlocuteur évoque alors “une stricte application de la loi” dans un “lieu public”. La source en question nous indique également qu’un autre contrôle a été effectué lors de la même soirée dans un établissement à proximité.

À table !

Ce sont entre 20 et 30 personnes qui se sont retrouvées sur le parking du Cabestan en train de faire la queue pour être verbalisées pour non-port du masque”, nous informe un témoin présent lors de l’événement, qui dit être encore sous le choc, tout en dénonçant une situation “grave”. “Lorsque les clients répondaient qu’ils ne pouvaient pas manger et mettre leur masque en même temps, on les menaçait de les emmener au poste. Face à toute cette agitation, les gens étaient bien sûr effrayés, on en voyait remettre leur masque alors qu’ils avaient la bouche pleine.”

Les autorités sont arrivées au Cabestan vers le coup de 22 heures. Selon cette même source, “ils sont entrés en demandant directement à voir le gérant, puis ils ont commencé par contrôler le personnel, pour voir si tout était aux normes sur le plan sanitaire, et si l’établissement possédait toutes les licences nécessaires. C’était le cas”, assure notre témoin.

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles