Dr Jaâfar Heikel : “Envisager un reconfinement en tant que seule politique globale de lutte contre le virus ne serait pas réaliste et pas productif”

L’épidémiologiste Jaâfar Heikel livre à TelQuel son analyse de la situation sanitaire actuelle, ainsi que les différentes tournures que pourrait prendre le renforcement d’un partenariat public-privé. 

Par

Jaafar Heikel est épidémiologiste et directeur d'une clinique privée engagée dans la lutte contre le Covid-19. Crédit: DR

Jaâfar Heikel est professeur de médecine et d’épidémiologie, spécialiste en maladies infectieuses et santé publique. Il est par ailleurs directeur général de la clinique De Vinci à Casablanca, l’un des seuls établissements privés à prendre en charge les cas de Covid-19 dans le royaume. Entretien. TelQuel : Il y a deux mois, lors d’un précédent entretien, la situation épidémiologique du royaume n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui. Actuellement, comment pourriez-vous la résumer? Jaâfar Heikel: Nous avons eu deux périodes. La première allant du 10 mars jusqu’au 10 juin a vu un certain nombre de mesures prises par le gouvernement, telles que le confinement, la fermeture des frontières, des écoles, etc. Des mesures fortes donc, à un moment où il y avait moins d’une vingtaine de cas dans le pays. Cela a permis de nous préserver de façon conséquente. À cette période-là, la circulation du virus était très faible, avec l’apparition de peu de cas…

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé