Télétravail, distanciation physique... Quel avenir pour l’immobilier d’entreprise ?

Les spécialistes de l’immobilier professionnel sont unanimes : les bureaux comme espaces collaboratifs doivent se réinventer. Une mutation forcée qui oblige les décideurs à se départir d’anciens diktats du management. Éclairage.

Par

L’open space, jadis loué pour sa capacité à renforcer les liens au sein de l’entreprise en stimulant la communication entre les collaborateurs, est une tendance qui pourrait être reconsidérée. Crédit: Adolfo Felix/Unsplash

Télétravail, distanciation physique, fermeture temporaire de locaux d’entreprises, rotation des équipes… La crise sanitaire a rebattu les cartes de notre conception des espaces de travail. Mais pas seulement : ces bouleversements vécus pendant le confinement ont immanquablement eu un impact sur l’immobilier d’entreprise. “L’impact du télétravail sur l’immobilier de bureau se traduirait par la baisse du nombre de m2. Les entreprises vont — et c’est déjà le cas pour la plupart — avoir une partie de leurs salariés en télétravail, ce qui veut dire plus d’espace disponible ou une réduction d’espace pour les fonctions qui n’ont plus besoin de se faire en présentiel”, analyse Imane Kabbaj, experte en investissement immobilier. Depuis le déconfinement, le taux d’occupation des bureaux n’est toujours pas revenu à la normale. Pour plusieurs entreprises, l’heure est à la rotation des collaborateurs et l’occupation limitée des espaces, tandis que pour d’autres, le télétravail est toujours de mise. Ce…

article suivant

L’Istiqlal traque les conflits d’intérêt avec une proposition de loi