El Othmani refuse “toute normalisation avec l’entité sioniste”. Suffisant pour mettre fin aux spéculations ?

Le Chef du gouvernement a rejeté catégoriquement, le 23 août, une éventuelle normalisation avec Israël lors du Forum national de la jeunesse du PJD. Fin du débat ?

Par

Saâd-Eddine El Othmani présidant la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, à Rabat. Crédit: MAP

Dimanche 23 août, Saâd-Eddine El Othmani venait rompre un silence qui flottait dans l’air depuis une dizaine de jours. “Nous refusons toute normalisation avec l’entité sioniste parce que cela l’encouragerait à aller plus loin dans la violation des droits du peuple palestinien”. Dix jours après l’annonce fracassante de la normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis, le Maroc officiel tient enfin une voix sur une question où il s’était, jusque-là, illustré par son mutisme. D’apparence tranchée, la déclaration est de ces sorties qui ne suffisent pourtant pas à évaporer toute la part de flou qui les entoure. La faute au contexte ainsi qu’au lieu choisi pour une telle prise de position : le Chef du gouvernement et secrétaire général du PJD était invité à prendre part à la séance inaugurale du 16e Forum national de la jeunesse de son parti, ce qui est loin d’être anodin au moment où il…

article suivant

Nigeria : les manifestations chauffent dans une capitale économique en ébullition