Israël-Émirats arabes unis : le Maroc de nouveau cité comme potentiel candidat à une normalisation

Depuis l’annonce tonitruante du pacte entre Israël et les États-Unis, les spéculations vont bon train sur le prochain pays arabe qui pourrait normaliser ses relations avec l’État hébreu. Une fois n’est pas coutume, en Israël comme aux États-Unis, des voix font état du caractère imminent d’un rapprochement avec le Maroc.

Par

Une chose semble dorénavant quasiment actée : l’État hébreu ne fait plus office d’épouvantail dans le monde arabe et, au non d’intérêts aussi divers que variés, d’autres pays pourraient emboîter le pas à Abu Dhabi. Crédit: AFP

Accord surprise pour les uns, pas tant que ça pour les autres, l’annonce de la normalisation des relations diplomatiques entre les Émirats arabes unis et Israël, ce 13 août, a eu pour effet, aux yeux de nombreux observateurs, de mettre sur la table l’inlassable question : quelle autre nation arabe sera la suivante ? Une chose semble dorénavant quasiment actée : l’État hébreu ne fait plus office d’épouvantail dans le monde arabe et, au nom d’intérêts aussi divers que variés, d’autres pays pourraient emboîter le pas à Abu Dhabi. Au lendemain de l’officialisation du rapprochement entre les deux pays, un reportage de la chaîne publique israélienne KAN, relayé par le Times of Israël, indiquait que le Maroc pourrait être l’un des prochains pays à normaliser ses relations avec Israël. En citant…

article suivant

26 octobre : 72 décès et 2264 nouveaux cas de contamination au coronavirus