e-commerce : comment le Covid-19 a enrôlé les derniers réfractaires

Pendant le confinement, de nombreux Marocains se sont adonnés à des achats en ligne, un engouement qui a généré une explosion de la vente numérique. Les plateformes de e-commerce déjà installées ont dû alors renforcer leur capacité de distribution, quand les commerçants, jusque-là novices dans le digital, ont été contraints de franchir le pas du 2.0. Zoom sur une mutation forcée.

Par

Pour Mehdi Alaoui, "le Covid-19 a été le premier allié du e-commerce au Maroc". Crédit: Unsplash

En chinois mandarin, le mot crise se dit wei-ji. Ce terme comprend deux caractères : wei veut dire “danger” et ji signifie “opportunité”. Une crise serait donc “une opportunité au cœur du danger”. Pour plusieurs patrons d’entreprises, l’e-commerce a été cette opportunité de la crise sanitaire. Mehdi Alaoui fait partie de ceux qui partagent cette vision. Le vice-président général de l’APEBI (Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring) pense en effet que “dans chaque problème, il y a une opportunité pour ceux qui sont agiles et savent s’adapter”. Il développe son propos : “Le Covid-19 a apporté plusieurs bonnes nouvelles pour le e-commerce : il a été un catalyseur pour doubler, et parfois tripler le carnet de commandes de plusieurs entreprises. La…

article suivant

Interdiction des déplacements nocturnes entre 21h et 6h à Casablanca, Berrechid et Benslimane à partir de dimanche