Ahmed Darrab : “L’idéal serait que les producteurs arrivent à commercialiser leurs produits directement auprès du consommateur”

Par Ahmed Darrab

L’agriculture est un secteur qui n’a pas chômé au cours de cette pandémie de coronavirus. Ahmed Darrab, secrétaire général de l’Association des producteurs d’agrumes du Maroc, revient sur les aspects à prendre en considération pour la reprise.

Assurer l’approvisionnement de tout le royaume

Ahmed Darrab, secrétaire général de l’Association des producteurs d’agrumes du Maroc
L’être humain peut supporter tout sauf la soif et la faim, et c’est dans cette optique d’assurer que les denrées alimentaires continuent à affluer dans les différentes régions que notre secteur n’a pas arrêté de travailler durant ce confinement. Nous traitons des produits vivants et périssables, il est donc difficile pour nous de fermer les exploitations agricoles pendant trois mois et vouloir revenir après. Tout sera perdu. Certes, au début de la pandémie, nous avions rencontré quelques difficultés, notamment en ce qui concerne les déplacements de certains agriculteurs et travailleurs agricoles, qui ont été vite réglées. Les autorités locales ont, d’ailleurs, joué un rôle considérable dans la fluidification de la circulation des denrées alimentaires pour…

article suivant

19 juin, 10h : 206 nouveaux cas depuis hier 18h, 9280 au total