Aboubakr Belkora
, représentant des arboriculteurs, plaide pour la mise en place de circuits courts

Par Aboubakr Belkora

Se protéger contre les aléas climatiques, “désintermédier” la commercialisation et accroître la vigilance sanitaire sont les priorités du secteur, selon Aboubakr Belkora, président de la Fédération de développement de l’arboriculture au Maroc.

Produire non-stop

Aboubakr Belkora, président de la Fédération de développement de l’arboriculture au MarocCrédit: Rachid Tniouni / TelQuel
Grâce au Plan Maroc Vert, en tant que socle, la filière arboriculture a connu un important renforcement de ses capacités de production et un développement notoire. L’avènement du Covid-19 n’a pas eu d’impact significatif sur le déroulement de notre activité, si ce n’est un léger repli au cours des premiers jours lié à une limitation de la circulation des personnes et des fruits. Le confinement des citoyens a toutefois réduit la consommation de fruits. Ce n’est qu’à partir du mois de ramadan et l’ouverture de commerces de proximité que les ventes ont pris de l’envergure. En dépit de cette fluctuation de la courbe des ventes, la profession n’a pas lésiné sur les moyens pour garantir la disponibilité des fruits habituels et assurer une…

article suivant

19 juin, 10h : 206 nouveaux cas depuis hier 18h, 9280 au total