Déconfinement, comment le gouvernement a perdu la bataille de la communication

Cacophonie ministérielle, annonces de dernière minute, longue omerta sur le mode de déconfinement… la stratégie de communication du gouvernement, qui avait pourtant bien débuté, n’a pas tenu la cadence. Récit d’une sortie de crise par le bas.

Par

Le capital “confiance” engrangé depuis le confinement est ébréché par les non-dits et les discours contradictoires 
du Chef du gouvernement 
et de ses ministres. Crédit: MAP

Aux grands maux les grands remèdes. Tel aurait dû être le mantra du gouvernement pour gérer sa communication afin de gagner la confiance des citoyens pendant toute la durée du confinement. S’il a été plutôt réactif durant les semaines suivant l’enregistrement des premiers cas de Covid-19 dans le royaume, jouant le jeu de la transparence et donnant aux principaux ministères concernés toute la latitude pour communiquer sur leurs plans de gestion de crise, l’Exécutif s’est illustré ces trois dernières semaines par une avalanche de maladresses en matière de communication.

Silence radio et emballement médiatique

Après l’annonce, le 18 mai, du prolongement du confinement jusqu’au 10 juin, aucun plan précis de sortie de l’état d’urgence sanitaire et de la quarantaine n’a été annoncé. Pas de phases 1, 2 ou 3 clairement détaillées comme ce fut le cas dans certains pays déjà sortis du confinement….

article suivant

Reprise des cours en présentiel : le débat qui agite la rentrée scolaire