Privées de Botola, les finances des clubs de football menacent de déclarer forfait

Pris de cours par la pandémie, les clubs marocains sont à l’arrêt depuis mars. Alors que la reprise semble proche, une crise financière sans précédent se profile, dans un contexte déjà compliqué. Révélations.

Par

Les supporters du Wydad au Stade Mohammed V, en 2018. Crédit: Joseph Ouechen

Pris de cours par la pandémie, les clubs marocains sont à l’arrêt depuis mars. Alors que la reprise semble proche, une crise financière sans précédent se profile, dans un contexte déjà compliqué. Révélations.

À l’arrêt depuis le mois de mars , la roue du championnat pourrait recommencer à tourner dans les prochains mois, à condition que les autorités compétentes l’autorisent. Dans un premier temps, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a appelé les clubs à procéder aux tests de dépistages de leurs joueurs et différents staffs, pour préparer une reprise dans les conditions sanitaires requises en temps de crise sanitaire. Mais si les contours s’esquissent pour le ballon rond marocain , une crise financière sans précédent se profile pour la grande majorité des clubs marocains, y compris ceux qui peuvent compter sur le soutien inconditionnel de leurs supporters. Pour avoir une idée précise de l’impact de la crise du Covid-19 sur les finances des écuries de la Botola, nous avons sondé les responsables de deux clubs marocains de différents statuts. Le Wydad, leader du championnat qui affiche une moyenne…

article suivant

Des vols de rapatriement pour les Marocains coincés en France, en Espagne et en Turquie