Mohamed Hassan Bensalah explique les dessous du deal Sanad-Atlanta

Actée en début de semaine, la fusion-absorption entre Atlanta assurance et Sanad en a surpris plus d'un par son timing. PDG du groupe Holmarcom qui détient plus de 67 % du capital d'Atlanta, Mohamed Hassan Bensalah explique les dessous de ce deal. 

Mohamed Hassan Bensalah, PDG du groupe Holmarcom. Crédit: Toumi/Telquel

Pourquoi opérer une fusion-absorption maintenant ? Pour ce genre d’opérations, le timing est clé et il doit prendre en considération toutes les composantes internes et externes de notre activité. Lors de l’acquisition de Sanad et sur les années qui ont suivis, la tendance était aux fusions et le choix de maintenir nos deux compagnies indépendantes à contre-courant a été un challenge fort que nous nous sommes lancés. En effet, notre objectif était d’accélérer notre développement dans un marché en forte croissance, en nous appuyant sur deux chevaux valeureux. L’histoire nous a conforté dans notre stratégie. Les deux compagnies ont réalisé d’excellentes performances et ont su se transformer pour développer un modèle opérationnel solide et efficace. Aujourd’hui, elles représentent toutes les deux la 2ème compagnie Non Vie du marché marocain, autant dire que le challenge est relevé ! La piste…

article suivant

5 juillet, 18h: 393 nouveaux cas en 24h, 14 215 au total