Yassine Sekkat : “L’Etat détient une mine d’or en termes de data”

Par Yassine Sekkat

Le contexte actuel est une occasion unique pour donner une impulsion décisive au processus de transformation digitale, et soutenir des mécanismes d’inclusion financière jusqu’ici difficilement envisageables, estime Yassine Sekkat, Partner McKinsey.

Globalement, le Maroc a loupé le virage digital. Et ce, sur toutes ses dimensions : services publics digitalisés, services sociaux pour les particuliers, procédures administratives des entreprises, niveau de digitalisation des PME, niveau de formation et nombre de personnes formées au digital… Avec la crise sanitaire, une accélération improvisée de la digitalisation a eu lieu avec les moyens du bord. Cela a eu deux grandes vertus : prouver que les pouvoirs publics et le peuple marocain sont prêts et peuvent consommer du digital.

Yassine Sekkat, partner McKinsey

Cette crise a également démontré qu’en cas de situation urgente, l’administration, avec l’aide et les conseils nécessaires, est capable de concrétiser des projets. Le problème ne se situe donc pas au niveau des ressources. Il s’agit simplement de prendre le taureau par les cornes et de foncer. Ce qui a été réalisé en…

article suivant

Sans avenir, la Botola attend le feu vert des autorités