‘Munyal, les larmes de la patience’ de Djaïli Amadou Amal

Prix Orange du Livre en Afrique et prix de la Presse Panafricaine, le troisième roman de la Camerounaise Djaïli Amadou Amal vient de paraître au Maroc dans la collection Terres solidaires.

Dans la concession, la fête bat son plein pour les hommes. Mais pas pour les femmes. Ramla a dix-sept ans, a réussi brillamment son examen de fin de lycée et était sur le point d’épouser le jeune homme qu’elle aimait, quand son oncle oblige son père à revenir sur sa parole et à la donner en seconde épouse à Alhadji Issa, richissime cinquantenaire libidineux.

Munyal, les larmes de la patience
. Djaïli Amadou Amal, Le Fennec, 260 p., 55 DHCrédit: DR
Le jour même, sa demi-sœur Hindou est donnée en mariage à son cousin Moubarak, alcoolique et drogué, qu’il s’agissait de calmer après qu’il a violé la domestique de sa mère. Les jeunes mariées pleurent. Les femmes aussi pleurent, se remémorant chacune sa propre histoire. Mais, dit-on en peul, “munyal defan hayre, la patience cuit la pierre”.

Réquisitoire contre la polygamie

article suivant

Interdiction des déplacements nocturnes entre 21h et 6h à Casablanca, Berrechid et Benslimane à partir de dimanche