Les vérités de Moncef Derkaoui 
sur la relance, la gestion de crise et les points faibles du Maroc

Dans une audition animée par la Commission spéciale sur le modèle de développement, Moncef Derkaoui, directeur au ministère des Finances, a annoncé que le Conseil de veille économique planchait sur un plan de relance “massif” doté de “moyens colossaux”.

Par

Moncef Derkaoui, directeur au ministère des Finances Crédit: MAP

Le gouvernement aurait-il définitivement tiré un trait sur l’option de l’austérité économique ? C’est ce que semble suggérer une déclaration faite par Moncef Derkaoui, de la direction des études et des prévisions financières au ministère des Finances (DEPF), dans le cadre d’une audition animée par la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD).

Contribuez vous aussi au débat sur la relance, envoyez vos commentaires ou contributions à l’adresse : restart@telquel.ma
Évoquant les activités du Conseil de veille économique (CVE), au sein duquel son département est représenté, le responsable a déclaré que l’instance présidée par Mohamed Benchaâboun était entrée dans une “nouvelle phase où il est question de préparer un plan de relance massif”. Ce plan devrait disposer, selon Moncef Derkaoui, de “moyens colossaux qui vont être mobilisés pour soutenir le redémarrage et la relance vigoureuse…

article suivant

Abdelhak Khiame quitte le BCIJ : retour sur un parcours de lutte antiterroriste