Abdeslam Seddiki : “Ni austérité débridée, ni déficit excessif”

Par Abdeslam Seddiki

L’ancien ministre du Travail et économiste Abdeslam Seddiki prône une relance basée sur “l’investissement en travail” et la genèse d’un état social fort.

Le monde vit des moments difficiles. Tous les pays sont touchés sévèrement par ce vilain virus. Ironie du sort et leçon de l’histoire, ce sont les pays développés qui comptent le plus de morts et de dégâts. Ce qui donne à réfléchir sur le progrès technique et les limites de la connaissance humaine face à l’apparition d’un virus dont on n’arrive à déceler ni les origines ni la nature.

Contribuez vous aussi au débat sur la relance, envoyez vos commentaires ou contributions à l’adresse : restart@telquel.ma
Les chercheurs du monde entier se sont mobilisés avec des moyens colossaux pour trouver un traitement approprié, ou à tout le moins un vaccin qui serait seul susceptible de protéger les humains contre cette pandémie. En attendant, les pays n’ont eu d’autre voie que de mettre leurs populations à “l’abri” en les obligeant au confinement afin de limiter la transmission et la circulation du virus. Une…

article suivant

Marocains coincés, rapatriements d’étrangers, plan de crise... Enfin des explications détaillées des Affaires étrangères