Précision concernant le médecin de Tétouan sous enquête

Un communiqué du ministère de la Santé datant du 22 mars indiquait qu’un médecin n’ayant pas respecté les règles de précautions face au coronavirus était aussi accusé d’usurpation de qualification. L’intéressé se défend.

Par

Le 22 mars dernier, l’agence MAP publiait une dépêche, relayée par TelQuel, selon laquelle une enquête judiciaire avait été ouverte par le parquet général de Tétouan, ainsi qu’une autre, administrative, par l’inspection générale du ministère de la Santé, après qu’un médecin exerçant à Tétouan, testé positif, n’a pas respecté les règles exigées en matière de prévention de la propagation du coronavirus après son retour d’un séjour à l’étranger.

Selon la dépêche, le médecin est accusé, entre autres, d’usurpation de qualification, sachant qu’il s’agit d’un médecin généraliste et non d’un gynéco-obstétricien comme il l’affirme.

D’après des copies de documents (diplôme, carte professionnelle) que nous avons pu consulter, le médecin en question serait bien gynécologue obstétricien . Nous attendons la confirmation définitive du Ministère de la santé.

article suivant

L'ONCF annonce une reprise progressive du trafic à partir du premier juin