Ali Bouabid : “Il faut prendre au sérieux la réflexion sur le modèle de développement”

Pour Ali Bouabid, au-delà des choix à opérer en termes de création 
de richesses et de répartition, le modus operandi est central, sous peine 
de basculer dans l’incantation. Tribune.

Par

La réflexion publique autour du modèle de développement suscite parmi les Marocains un mélange d’espoir et de perplexité qui questionne. “J’y suis favorable mais je ne suis pas sûr d’y croire”, telle est la tonalité qui domine après l’effet de désillusion qui succède à l’élan provoqué par la Constitution de 2011. Cet élan initial présente en effet de sérieux signes d’essoufflement tant il peine à entretenir l’identification à un futur commun mobilisateur. Même la parole publique qui le supporte n’imprime plus dans l’opinion pour combler l’écart entre les annonces et le réel. Pourtant, et sans surinvestir dans les attentes, il faut prendre cette réflexion au sérieux, non parce qu’elle aura trouvé la martingale, mais parce que nous devons y puiser des ressources pour renouer avec la perspective d’un temps prometteur. Rien n’est en effet plus urgent que de retrouver l’inspiration et l’énergie des commencements pour retisser du “commun”, avec toutefois plus…

article suivant

Isolement à domicile et gestion des cas contacts : les nouvelles directives du ministère de la Santé