Sortir: à Marrakech, le week-end sera arty ou ne sera pas

Kech, l’arty

Exposition. C’est à la 1-54 Art Fair qu’on prend le pouls de la création contemporaine. 70 artistes du royaume et d’ailleurs (20 pays représentés), accompagnés de 20 galeries, révèlent leurs interprétations du monde pour cette troisième édition. Joana Choumali étincelle en mêlant technique photo et broderie. Pour sa série “Ça va aller”, l’Ivoirienne enveloppe ses sujets de points colorés et met de la douceur là où les attaques terroristes de mars 2016 étaient venues bouleverser l’équilibre de la ville de Bassam. Un univers onirique qui fixe le temps et le sublime. L’artiste malien Abdoulaye Konaté, lui, épingle des rectangles de textile teints à partir desquels il crée des compositions abstraites et figuratives. La Française Elsa Bleda vit à Johannesburg et nous emporte dans ses paysages urbains nocturnes. Alternant éclairage et obscurité, elle se joue d’un temps d’exposition long: les mouvements sont flous mais jamais l’éclat fluorescent des néons. Le week-end sera arty ou ne sera pas. Jusqu’au 23 février, La Mamounia, à Marrakech.

Tcha tcha Charaï

Concert. Actrice, photographe…

article suivant

Reprise des cours en présentiel : le débat qui agite la rentrée scolaire